Conseil, facilitation et formation

J’aide les PME et TPE de Bretagne à révéler leurs potentiels.  Mon métier a évolué progressivement depuis 1998, en fonction des besoins des clients, mais aussi de ce que j’ai appris, au contact des entreprises, par des formations, par mon expérience

Ce n’est pas facile de changer une entreprise !

On aimerait tous avoir une baguette magique, une recette spéciale, pour remettre une entreprise sur les rails de la rentabilité et de la pérennité. Mais il n’en existe pas ! il faut modifier les comportements qui créent les dysfonctionnements ou l’insatisfaction.

« La folie, c’est se comporter de la même manière et s’attendre à un résultat différent. » Albert EINSTEIN

Je propose donc d’adopter cinq principes simples, qui vont nourrir l’amélioration continue : les résultats à court terme sont parfois réduits mais vous construisez ainsi les fondations sur lesquelles va s’appuyer une performance que vous ne pouviez même pas imaginer.

 

Principe n°1 Des potentiels inexploités

Les entreprises ont toutes un potentiel non utilisé. On le trouve caché dans les cerveaux du dirigeant et des salariés. Il est masqué par les habitudes et les croyances dans l’entreprise.

Ce principe facilite l’émergence de solutions simples et peu coûteuses. Les 4 principes suivants permettent de libérer ce potentiel, enfin !

Principe n°2 : utiliser la richesse de tous les cerveaux de l’entreprise

Le croisement des points de vue fait naître des idées simples et innovantes, immédiatement applicables. Ces idées peuvent jaillir au sein de groupes de personnes aux profils divers (expérience, position hiérarchique, caractères,…) s’ils sont animés de manière à favoriser l’intelligence collective. Les idées neuves apparaissent en regardant les choses autrement et en prenant du recul.

Principe n°3 : chercher une approche “gagnant – gagnant”

Depuis 2008 je pratique une approche “développement durable”, ou “RSE”. Il s’agit de se demander, avec l’entreprise, comment chaque partie prenante peut être vue autrement, dans une vision “gagnant – gagnant”.

Cette façon de voir est naturelle dans le lean management, où la valeur pour le client guide toute l’amélioration continue et la réduction des gaspillages. Mais elle peut être encore plus puissante si l’on balaye toutes les parties prenantes plus largement. Par exemple :

  • Comment est-ce que l’entreprise peut agir pour “gagner” en même temps que les salariés ? Une réponse du type “laissons-leur de l’autonomie pour expérimenter, en acceptant l’échec” permet l’innovation produit, service ou processus dans l’entreprise tout en permettant à chacun de contribuer et d’apprendre en travaillant. Un de mes clients a organisé un challenge intra-entreprise sur le thème du développement durable, ouvert à tous ses salariés. L’entreprise a mis en oeuvre les idées primées et tous les participants ont vécu de grands moments.
  • Comment avancer avec les clients ? On peut par exemple répondre à cette question en allant observer le fonctionnement de certains clients, en se focalisant sur l’usage et pas sur les idées pré-conçues. Un de mes clients a ainsi développé un nouveau produit , en coopération avec quelques clients. Ce produit rencontre un franc succès car il correspond précisément aux besoins des utilisateurs.
  • Comment faire de nos fournisseurs une force pour l’entreprise ? Par exemple, un de mes clients, une TPE de 5 salariés, a parlé avec l’un de ses fournisseurs (une entreprise de plusieurs milliers de salariés) des problèmes rencontrés pour l’approvisionnement d’un composant essentiel. Malgré la différence de taille, les deux parties se sont mises d’accord et depuis notre TPE fait gagner notre grosse entreprise en lui communiquant son planning prévisionnel de commande (il est ainsi possible d’organiser la production) et la TPE gagne en ayant toujours des composants à sa disposition !

L’approche “gagnant – gagnant” est très puissante car elle inscrit les solutions trouvées dans la durée. Elle facilite également le travail d’innovation en permettant de “sortir du cadre”, d’explorer des idées et des points de vue nouveaux.

Principe n°4 : sortir du cadre

L’entreprise a en général les ressources nécessaires à l’amélioration, mais elle ne le sait pas ! En sortant du cadre, les équipes regardent les choses autrement, voient la situation autrement. Et de ces lectures nouvelles émergent des solutions envisageables.

« Les choses ne changent pas. Change ta façon de les appréhender, c’est tout » – Lao Tseu

Pour sortir du cadre, des opinions et croyances toutes faites, il faut un cadre (!) méthodologique, qui favorise la créativité et la rigueur.

Principe n°5 : expérimenter

Pour prendre confiance en soi, pour apprendre, pour voir les choses autrement, rien ne vaut l’expérimentation. Elle suppose d’accepter de se tromper, d’apprendre de ses erreurs comme des expériences réussies et permet de renforcer tous les principes précédents.

Pour obtenir une performance durable, il ne suffit pas d’introduire quelques outils ou recettes. Au contraire, il faut que le dirigeant et les salariés s’approprient la la transformation. Ainsi, ils la mènent au-delà de ce qui était imaginable. Négliger cette appropriation, c’est se satisfaire de petites améliorations sans grande envergure… L’expérimentation est un puissant facteur d’appropriation.

Méthodologie

Ma méthodologie s’appuie sur les cinq principes et s’adapte aux enjeux de l’entreprise cliente et sa situation de départ.

Ma méthodologie, “Catalyseur de performance durable et collective“, vise à vous aider à identifier VOTRE modèle de réussite. Plutôt que chercher à plaquer un modèle, il faut adopter un modèle qui s’appuie sur vos forces et votre spécificité.

La méthode se fonde sur un processus en trois phases : Inspirer, Imaginer et Expérimenter. Ces trois phases sont réalisées en boucle car chacune nourrit l’autre et le questionnement comme l’expérimentation provoque de l’inspiration.

Processus trois phases : Inspirer - Imaginer - Tester

Inspirer (observer, questionner) :

Il s’agit de se mettre à la place des autres : des collègues, des subordonnés, des supérieurs hiérarchiques, mais aussi des clients, voire des fournisseurs. Cette phase peut se dérouler en interne, en “revisitant” un processus de l’entreprise et en en questionnant chaque étape, ou sous forme de visites d’entreprises extérieures, partenaires ou non.

L’intérêt principal de cette phase est qu’elle permet de sortir des solutions toutes faites, de prendre du recul. Elle favorise aussi l’instauration de la confiance qui sera nécessaire pour oser imaginer des solutions nouvelles.

Imaginer (Et si… ?) :

Pour que les participants imaginent d’autres possibles. Il s’agit alors de partager, d’imaginer, d’émettre des idées.

Tester ou expérimenter (Qu’est-ce qui fonctionne et qui enthousiasme ?) :

C’est une phase essentielle pour que le dirigeant et ses équipes s’approprient véritablement de nouvelles façons de voir les choses. En réalisant des prototypes, en essayant, chacun peut concrétiser la réflexion, voir ce qui marche et ce qui satisfait les personnes concernées (clients internes, clients externes, autres partenaires).

L’expérimentation permet d’apprendre et de renouveler le cycle Inspirer – Imaginer – Expérimenter.

Inspirer – Imaginer – Expérimenter pour changer !

Cette méthodologie en trois phases permet d’atteindre trois résultats essentiels :

  1. Apprendre à voir autrement ;
  2. Croiser les points de vue, changer de perspective, pour mieux voir toutes les lectures possibles d’une même situation et identifier celle(s) qui permettront d’agir simplement et efficacement ;
  3. chacun peut s’approprier le changement.

Au final, ce sont les comportements individuels et collectifs qui change. Et c’est tant mieux car :

« La folie, c’est se comporter de la même manière et s’attendre à un résultat différent. » Albert EINSTEIN

Quand faire appel à Anne-Laure Delpech Conseil ?

  1. Vous dirigez une PME ou une TPE, et vous souhaitez rendre votre entreprise plus performante ?
  2. Vous considérez que votre performance peut (et même doit) se faire AVEC les parties prenantes ?
  3. Vous savez qu’il n’y a pas de recette miracle ou autre “baguette magique” pour transformer votre entreprise ?
  4. Vous êtes en Bretagne (sauf cas particuliers) ?

Si vous répondez “plutôt oui” à ces quatre questions, alors nous pouvons travailler ensemble ! Vous pourrez transformer votre entreprise pour établir des relations “gagnant – gagnant” avec des parties prenantes. Votre entreprise y gagnera, et tous vos partenaires aussi :

Les objectifs d'une entreprise "Performance Durable"

 

 

Mes produits et services

Les modalités d’accompagnement dont vous aurez besoin vont dépendre de vos enjeux et de vos objectifs prioritaires. Nous pouvons déterminer ensemble vos priorités lors d’un entretien téléphonique. Durant cet entretien, je vous poserai des questions pour vous aider à préciser les besoins de votre entreprise. Si nous, vous et moi, pensons qu’il est possible qu’un accompagnement “Catalyseur de Performance Durable” convienne, nous fixerons un rendez-vous en face à face dans votre entreprise pour le vérifier.

intelligence !

Abonnez-vous !

Recevez les prochains articles directement dans votre boîte mail.

Vous êtes abonné(e) !

Pin It on Pinterest