Dans un article en anglais, Terry Starbucker énonce 6 leçons de management opérationnel auxquelles nous devrions tous souscrire :

Enseigner plutôt que dire

Les responsables doivent cesser de vouloir tout faire eux-mêmes. Il faut donc enseigner les méthodes pour faire et ne pas avoir peur de se répéter. Celà me fait penser à un autre article (en anglais aussi) dans lequel Lee FRIED écrit  qu’un sensei de chez Toyota lui a un jour dit qu’une des plus grande forme de respect pour les personnes est le autoriser à traiter leurs propres problèmes. Il faut donc apprendre aux autres à résoudre les problèmes plutôt que le faire pour eux.

Soyez un facilitateur plutôt qu’un frein …

Il s’agit de donner aux équipes la possibilité de faire leur travail au mieux de leurs capacités et ne pas les entraver par une surveillance et un contrôle inefficace.

ReflexionTotaleNe faites pas la deuxième chose en premier

Il est souvent facile de reporter la réalisation des actions les plus difficiles et de préférer faire d’autres choses en attendant. Un exemple typique, il me semble, se trouve dans certaines entreprises agro-alimentaires. La première étape pour favoriser l’hygiène des mains des opérateurs serait de faciliter l’utilisation des lave-mains pendant le temps nécessaire à un nettoyage et une désinfection adaptés. C’est très difficile car ça suppose de remettre en cause la gestion des temps improductifs. On préfère donc mettre en œuvre la deuxième action qui consiste à afficher partout  des panneaux demandant le lavage soigneux des mains.  L’ordre est donné mais on ne s’occupe pas de la possibilité de respecter les consignes.

 Si vous n’allez pas de l’avant, vous reculez

« L’inertie est notre ennemi » annonce Terry Starbucker ! Il vaut mieux essayer, quitte à échouer mais apprendre quelque chose, que ne rien faire…

Les mauvaises nouvelles sont de bonnes nouvelles

Un bon manager sait écouter et personne n’a peur de lui transmettre les mauvaises nouvelles comme les bonnes. Les mauvaises nouvelles sont donc bonnes puisqu’elles permettent de savoir à quels problèmes il faut s’attaquer plutôt que de devoir réagir dans l’urgence plus tard.

Le chemin vers la grandeur est pavé d’erreurs bien gérées

Comme l’auteur de ces leçons, j’aime beaucoup cette phrase. Tout le monde fait des erreurs mais certains les utilisent pour progresser. Des erreurs bien gérées nous permettent d’apprendre et de progresser. Elles sont donc indispensables à l’amélioration. C’est pour cette raison que nous proposons toujours d’essayer des solutions plutôt que les mettre en œuvre. L’essai autorise l’erreur et incite à l’ajustement. La mise en œuvre « ratée » incite à cacher les erreurs, à juger tout mauvais plutôt que d’identifier les quelques points qui doivent être ajustés pour aboutir à un succès.

0 0 votes
Évaluation de l'article
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
intelligence !

Abonnez-vous !

Recevez les prochains articles directement dans votre boîte mail.

Vous êtes abonné(e) !

Pin It on Pinterest