« mon équipe n’est pas motivée, personne ne propose d’amélioration ». C’est un grand classique lorsque vous parlez à des chefs d’entreprise. Mais ce n’est pas une fatalité, comme le montre cette histoire. 

Une femme marche dans la ville et voit trois ouvriers en train de travailler. Elle demande au premier ce qu’il fait. Irrité, il répond « vous ne voyez pas ? je pose des briques ».

Elle pose la même question au second, qui a l’air plus sympathique. Celui-ci répond « je construis un mur de briques, de 10 mètres de haut et 30 mètres de long ». Puis il se tourne vers le premier ouvrier et lui dit « Claude, tu as dépassé le bout du mur, il faut que tu enlèves cette brique ».

Notre marcheuse est intriguée par le troisième ouvrier, qui siffle en travaillant. Il a l’air de faire la même chose que ses collègues mais elle lui demande aussi ce qu’il fait. L’ouvrier sourit et dit avec enthousiasme : « je construis la plus grande cathédrale du monde et…». Il est interrompu par ses deux collègues, qui se disputent au sujet de la brique en trop.  Il se tourne vers eux et leur dit « les gars, ne vous occupez pas de ça. Ce sera un coin, personne ne verra la brique en trop. Continuez plutôt à poser la couche suivante. ».

Ellipsis

La morale de cette histoire

Chacun des ouvriers faisait la même chose mais ils ont tous donné une réponse différente. Ce qui différencie le troisième ouvrier, c’est :

  • Il sait pourquoi il fait ce travail, pas seulement comment faire et quoi faire.
  • Il voit l’ensemble, et pas seulement le détail sur lequel il travaille.
  • Il perçoit l’impact que son travail aura sur d’autres gens.

Lorsqu’on comprend comment son travail contribue aux objectifs généraux de son entreprise, on peut faire un meilleur travail et aider les autres à mieux travailler également. On peut également être plus heureux à son travail.

Le rôle des managers est de donner du sens au travail de ses collaborateurs.

Les applications pratiques de cette histoire

Pour avoir des équipes motivées et efficaces, il faut que chaque individu comprenne comment son travail s’inscrit dans son entreprise.

Un bon moyen pour le faire, c’est de resituer le travail de chacun par rapport au client final. Avec un petit groupe constitué de personnes de divers secteurs de l’entreprise, on remonte le flux de production (produits ou services, ça ne change rien) en s’interrogeant sur ce que ces opérations apportent au client final. C’est toujours surprenant de voir les gens accueillir le sens de leur travail et retrouver la capacité à critiquer et reconstruire un processus mieux adapté, pour eux, pour l’entreprise et pour leurs clients.

Les sources d’inspiration de cet article

Le livre “Lead with a story : a guide to creating business narratives that captivate, convince and inspire”, de Paul Smith.

Et des articles de blog :

 

 

intelligence !

Abonnez-vous !

Recevez les prochains articles directement dans votre boîte mail.

Vous êtes abonné(e) !

Pin It on Pinterest