Cette série d’article, , propose un moyen simple et abordable de faire travailler un groupe de salariés sur la façon dont ils apportent de la valeur.  L’objectif est de partager une même vision du flux et de ses nécessaires améliorations. C’est un excellent préalable au changement puisqu’il permet à chacun des participants, et souvent au-delà, de s’approprier une vision de la situation actuelle et d’une nouvelles situation voulue.

Dans ce premier article, nous allons voir quand cette méthode peut être utile et nous aborderons également l’outil plus élaboré qu’est la VSM (Value Stream Mapping, ou Cartographie du flux de valeur).

Pourquoi réaliser une cartographie du flux de valeur

  • Pour apprendre à partager la même vision d’une situation
  • Pour VOIR le flux de valeur dans son ensemble
  • Pour découvrir vraiment comment fonctionne votre entreprise (vous serez surpris !)
  • Pour partager une même vision de ce qu’il faudrait améliorer
  • Pour constituer un groupe de personnes qui auront envie de changer l’entreprise

La cartographie, même simplifiée, du flux de valeur permet d’identifier des opérations sans valeur ajoutée (des gaspillages) afin de les supprimer ou les réduire. Il s’agit de visualiser les flux d’information et de produits (y compris dans les services) afin d’identifier des opportunités d’amélioration.

La petite équipe qui réalise la cartographie représente de manière visuelle les flux matière et les flux d’information, en étant particulièrement attentif aux éléments suivants :

  • étapes qui créent de la valeur ;
  • blocages du flux : existence de stocks d’en-cours (les produits sont plus facile à voir, mais il y a aussi des stocks d’en-cours dans les services ou activités tertiaires) ;
  • Gaspillages : toute activité qui consomme des ressources et ne produit pas de valeur. Pour en savoir plus, lire le guide des gaspillages téléchargeable à partir de la page « les outils du lean« , dans la rubrique « chasse aux gaspillages » ;
  • Comment circulent les informations pour ce poste (d’où viennent-elles, où vont-elles ?) ;
  • Quelle est la nature de l’information.

Quand mettre en œuvre cette cartographie

La cartographie simplifiée du flux de valeur est une excellente manière de commencer tout projet de changement :

  • Changement de l’organisation pour réduire les délais ;
  • Changement de l’organisation pour améliorer la qualité ;
  • Changement de l’organisation pour réduire les coûts ;

C’est aussi une bonne porte d’entrée vers le lean management.

Cette cartographie est essentielle avant d’améliorer un flux, aussi bien en usine que dans les services.

Dans les Services, elle permet de VOIR ce qui est vraiment difficile à voir puisque les prestations ne sont pas souvent visualisables comme un produit dans une usine. Cependant, je vous avertis tout de suite, la cartographie d’une activité de services (services administratifs d’une usine aussi) est difficile à faire lorsqu’on débute. Le fait de ne pas voir les produits en cours de transformation crée une grande difficulté.

VSM ou cartographie simplifiée du processus ?

Les praticiens du lean connaissent souvent bien la VSM (Value Stream Management) ou MIFA (Material and Information Flow Analysis). La VSM est un outil très intéressant pour aider les équipes à mieux comprendre comment fonctionne leur flux et les guide dans l’analyse pour améliorer le flux existant et en concevoir de meilleurs. C’est un outil qui demande de la rigueur et n’est, à mon sens, pas adapté pour des équipes qui commencent à chercher à voir leur flux. Je préfère donc, en général, proposer de réaliser une cartographie simplifiée.  Celà permet de ne pas perdre de temps avec un certain formalisme. Au début du chemin « lean management », il vaut mieux utiliser des méthodes très simples pour se concentrer sur l’essentiel, « voir le flux » avec un regard nouveau. Ce qui est important, ce n’est pas la façon de dessiner la carte mais bien d’observer personnellement ce qui se passe sur le terrain. Quand les regards deviennent aiguisés,  quand les améliorations s’essouflent, il peut alors être utile de recourir à la VSM, plus pointue et plus précise.

 

Dans le second article de cette série, , nous verrons comment réaliser concrètement la cartographie simplifiée du flux de valeur.

intelligence !

Abonnez-vous !

Recevez les prochains articles directement dans votre boîte mail.

Vous êtes abonné(e) !

Pin It on Pinterest