Lorsque nous questionnons l’organisation existante d’une entreprise, nous observons souvent que des décisions passées provoquent des dysfonctionnements et des gaspillages. Pourtant, ces décisions paraissaient bonnes au moment où elles ont été prises….

Il faut bien admettre que notre processus de décision est très imparfait. Nous allons donc voir une technique efficace pour élargir notre point de vue avant de décider mieux.

Nous voyons les choses en noir et blanc

Chip et Dan Heath (article cité ci-dessous) pensent que nous prenons de mauvaises décisions car nous voyons les options de manière trop réductrice. Nous cherchons à décider de manière binaire : « faut-il faire ceci OU cela ? » (par exemple, « acheter une télévision neuve OU ne pas en acheter une »). Il y a pourtant de nombreuses autres options disponibles.
Different Sides
Au lieu de voir en noir OU blanc, nous devrions apprendre à mieux voir toutes les nuances de gris qu’on trouve entre les extrêmes.

Le questionnement est un fondement des idées innovantes

L’excellent livre, en anglais, de Jeff Dyer, Hal Gregersen et Claytin M.Christensen, « The Innovator’s DNA: Mastering the Five Skills of Disruptive Innovators », expose les cinq compétences clés requises pour avoir de grandes capacités d’innovation. Parmi elles, on trouve le questionnement.

« Les innovateurs posent beaucoup de questions pour mieux comprendre ce qui est et ce qui pourrait être ».

Il s’agit pour eux de bien comprendre ce qui est (qui, quoi, quand, où, comment ?) mais aussi d’en identifier les causes (pourquoi ?). Les questions des innovateurs se caractérisent par la volonté de décrire le territoire d’investigation physiquement mais aussi intellectuellement et émotionnellement (quelles sont les motivations, les moteurs ?)

Une fois que l’existant est bien compris, les innovateurs remettent en cause le statu quo en posant des questions « pourquoi ? », « pourquoi non ? » et « que se passerait-il si ? » qui vont permettre de trouver des solutions surprenantes.

Ainsi, on lit dans « the innovator’s DNA », que le PDG de Procter& Gamble ne demandait pas « comment pouvons-nous aider les consommateurs à obtenir des sols et des toilettes propres ? », mais « comment pouvons-nous rendre leur samedi matin aux consommateurs ? ». La formulation des questions est essentielle et détermine les solutions qui vont être trouvées.

Questionner, toujours questionner !

D’une manière ou d’une autre, il nous faut questionner ce qui nous entoure pour faire toujours mieux.

Au lieu de verser des connaissances dans leurs têtes, nous devons aider les gens à se construire de nouvelles lunettes pour qu’ils regardent le monde différemment… «  – John Seeley Brown (ancien directeur du centre de recherche de Xerox Corporation)

Et maintenant ?

N’acceptons plus de choisir entre deux possibles. Prenons du recul et identifions au moins trois autres options avant de prendre une décision.

Alors, quelles questions allez-vous poser aujourd’hui ?

Quelques sources d’inspiration et liens utiles

La source d’inspiration de cet article, en anglais : How To Explode « Narrow Frame » Thinking To Unleash Great Ideas

Sur le blog d’Eric ROLLAND, De l’art et la magie du questionnement en management

« THE ART OF POWERFUL QUESTIONS Catalyzing Insight, Innovation, and Action » par Eric E. Vogt, Juanita Brown et David Isaacs. On peut aussi regarder un slideshare par les mêmes auteurs, en anglais également.

Autres articles de Parcours-Performance :

 

 

intelligence !

Abonnez-vous !

Recevez les prochains articles directement dans votre boîte mail.

Vous êtes abonné(e) !

Pin It on Pinterest