La crise actuelle nous conduit à vivre avec beaucoup plus d’incertitude, dans notre vie personnelle et dans notre vie professionnelle. Au moment de vous adresser mes meilleurs vœux, c’est l’occasion de s’interroger sur cette pratique des vœux et ce qu’elle dit de notre rapport à l’incertitude. 

Je vais commencer par vous adresser mes vœux, à la personne professionnelle que vous êtes probablement, et à la personne privée que vous êtes obligatoirement. Ensuite je vous proposerai quelques reflexions sur la pratique des vœux annuels avant de parler de notre monde qui paraît toujours plus « VUCA » (Volatile, Incertain, Complexe et Ambigu).

Mes meilleurs vœux !

Cette année, j’ai composé, un peu rapidement, deux cartes de vœux :

  • L’une qui est destinée aux personnes que je connais à titre personnel, avec des vœux qui peuvent ne concerner que leur vie personnelle mais s’appliquent aussi en mode professionnel ;
  • L’autre concerne seulement la vie professionnelle de mes interlocuteurs.
C'est impossible, dit la fierté....
Mes vœux personnels pour 2021 – Source inconnue
Mes voeux professionnels 2021. Les images proviennent d’un article de Catherine Régnier sur les illusions

Et pour en rajouter encore, je vous invite à lire les vœux de Jacques Brel en 1968. Ils sont magnifiques.

Echanger des vœux dans un monde incertain ?

J’aime beaucoup lire les vœux des autres et j’aime écrire mes vœux aux gens que j’aime, aux gens que je connais, voire aux inconnus. J’aime cet exercice qui consiste à sélectionner quelques mots, à choisir ce qui sera essentiel pour l’année qui vient. Et j’aime aussi y lire ce qui est important pour les autres (que sélectionnent-ils pour leurs correspondants, qui est probablement ce qui est le plus important vu de leur fenêtre).

Les échanges de vœux de cette nouvelle année sont étonnants. Comme le dit une amie, « la période de vœux est un peu spéciale cette année, comme si on avait peur de se projeter avec autant de confiance que d’habitude… Nous devons apprendre à faire avec l’incertitude, même si ce n’est pas nouveau, nous y avons tous été confrontés en même temps ». Elle a raison : cette année, les vœux habituels sonnent un peu creux, comme si on se rendait mieux compte que ce sont des mots, des incantations même. Et ces mots n’ont aucun pouvoir sur notre avenir. Et chaque année pourtant, nous exprimons nos vœux comme s’ils pouvaient changer notre futur. 

La seule certitude, c’est que rien n’est certain.

Pline l’ancien

Pline L’ancien était, selon Wikipedia, un écrivain romain du 1er siècle ! Et pourtant deux mille ans plus tard nous continuons à nous accrocher à nos certitudes ! Et chaque début d’année est l’occasion de rappeler comme nous tenons à savoir ce qui va se passer dans notre futur proche…

Pourtant des chercheurs ont observé que le monde change de plus en plus vite depuis la fin des années 80, et de manière de moins en moins claire et prévisible. Ils ont proposé en 1987, le concept de « monde VUCA », acronyme anglais de « Volatilité, Uncertainty, Complexity et Ambiguity ».

Un monde « VUCA »

VUCA 3
VUCA, en anglais

L’axe y représente notre capacité à prédire les conséquences d’une action et l’axe x indique ce que l’on sait sur la situation.

La volatilité, c’est lorsque tout change très rapidement, les situations ne durent pas. Dans le schéma, on a affaire à de la volatilité lorsqu’on peut difficilement prédire les conséquences d’une action tout en ayant une bonne compréhension de la situation (Je connais bien la situation / Je ne peux pas prédire les conséquences de mes actions).

L’ambiguïté, c’est lorsqu’il y a beaucoup d’inconnues, que tout paraît flou, qu’on a du mal à comprendre ce qu’il se passe. C’est quand on a pas mal d’informations mais qu’on ne sait pas quoi en faire. Dans le schéma, on a affaire à de l’ambiguïté lorsque les conséquences de nos décisions sont prévisibles mais que l’on a du mal à pouvoir vraiment comprendre la situation (Je ne sais pas grand-chose de la situation / Je peux prédire les conséquences de mes actions).

La complexité correspond à la multiplication des facteurs de décision. On s’éloigne de l’idée qu’il y a une cause à une situation pour intégrer l’idée que l’on a souvent des systèmes devant nous, dans lesquels tout est liés. Dans le schéma, on a affaire à de la complexité lorsqu’on peut difficilement prédire les conséquences d’une action et que l’on a du mal à pouvoir vraiment comprendre la situation (Je ne sais pas grand-chose de la situation / Je ne peux pas prédire les conséquences de mes actions).  

L’incertitude c’est lorsqu’on sait qu’il y a des choses inconnues dans le futur mais que la situation actuelle est claire. A la différence de l’ambiguïté, on n’a pas d’informations sur ce qui va se passer. L’incertitude rend la vision à long terme plus difficile et génère souvent de l’anxiété ou de l’insécurité. Dans le schéma, on a affaire à de l’incertitude lorsque les conséquences de nos décisions sont prévisibles tout en ayant une bonne compréhension de la situation (Je connais bien la situation / Je peux prédire les conséquences de mes actions).

Pour aller plus loin sur VUCA et sur la complexité

Un schéma de Pwc, provenant d’un article de France Num

Et maintenant ?

On voit bien dans le schéma précédent à quel point notre culture collective doit évoluer avec le renforcement du caractère VUCA de notre environnement !

Pour ma part, cette réflexion sur l’incertitude et le monde VUCA me renforcent dans la certitude 😀 qu’il nous faut toujours plus d’intelligence collective et également de capacité à oser, à essayer. C’est donc ce que je nous souhaite pour 2021 !

QU’en pensez-vous ?

4 1 voter
Évaluation de l'article
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
intelligence !

Abonnez-vous !

Recevez les prochains articles directement dans votre boîte mail.

Vous êtes abonné(e) !

Pin It on Pinterest